Site du Club Pyro, quelques chiffres

Le début d’année c’est l’heure des bilans. Avant de se fixer de beaux et ambitieux objectifs, un petit coup dans le rétroviseur, ensuite on met le cligno et plein gaz… Allez ! C’est parti.

Un site avec des fonctionnalités

L’incontournable petit rappel : le Club Pyro est un site conçu par les membres du Club à destination de… tous. Le Club est une association Loi 1901 et il ne dispose pas de salarié pour gérer le site.
On rappelle donc le premier (et fondamental) principe de fonctionnement, le site peut/doit être alimenté « en news » par tout membre du Club qui le souhaite. Il rédige lui-même l’article à intégrer – qui est « modéré » avant sa publication en ligne. Les compétences à mettre en oeuvre sont à la portée de tous (pas plus compliqué qu’un traitement de texte basique).
L’inscription au site est ouverte à tous – à ce stade elle permet de s’identifier pour recevoir des alertes et des newsletters. elle est obligatoire pour pouvoir rédiger des articles dans un deuxième temps (et après autorisation). Tout est expliqué là.

Le site comprend aussi un annuaire des acteurs de la pyrogazéification – je crois qu’en ce sens il est unique en son genre – tout adhérent du Club peut y figurer. C’est à chacun de remplir sa fiche. Là aussi rien de bien compliqué, tout est expliqué là (« intégrer l’annuaire« ).

Le site intègre aussi un état de l’art (intégré mais indépendant c’est important). C’était une volonté de mise en commun du savoir parfois disparate, des infos assez foisonnante mais bien souvent dispersé lié aux procédés thermo-chimiques en défaut d’oxygène. Il repose sur un wiki. Tout le monde (c’est à dire n’importe qui et sans autorisation préalable) peut y contribuer (comme pour wikipedia). C’était une volonté du Club à sa création de pouvoir disposer d’un tel outil de partage et diffusion des connaissances liées à la pyrogazéification et procédés apparentés.

Les infos du site sont par ailleurs relayé via son compte Twitter et via le profil de Linkedin de Sébastien Franck qui anime le groupe communication (et qui écrit ces lignes) – et c’est sur Twitter de bons et solides relais (merci monsieur Maynard !).

Une newsletter a été mise en place. Postée le 7 de chaque mois, elle reprend l’intégralité des articles publiés depuis le précédent numéro.  Les inscrits le reçoivent automatiquement mais tout le monde peut s’y abonner via l’inscription en page d’accueil (si ! en bas à droite !).

Le site regroupe 44 articles à ce jour. Il comporte une zone réservée « adhérents » avec des liens pour du contenu spécifique.

Tout ça pour dire que le site, c’est pas grand-chose mais c’est aussi beaucoup – et que cela ne fait que commencer !

Une chaîne youtube est embryonnaire (mais elle existe) afin de rassembler des tutoriels pour expliquer l’utilisation des outils : rédaction d’article dans le blog et dans l’état de l’art.

Un site et quelques chiffres

Fréquentations

Un dispositif de suivi de fréquentation a été intégré il y a quelques mois (début novembre 2017), il nous indique :

Soit plus de 200 visites par semaine, avec une moyenne de 35 pages vues chaque jour du lundi au vendredi (un peu moins le WE confirmant que la pyrogazéification n’est pas à proprement parlé un hobby dominical mais plus une préoccupation professionnelle).
Le record journalier est de 97 vues (le 10/11/2017).

Le site regroupe à ce jour 44 articles.

Annuaire

L’annuaire comporte 21 entrées – pour 70 adhérents environ. C’est dommage que beaucoup ne profitent pas de cette opportunité pour afficher leur implication, leur savoir-faire (ou leur intérêt) pour la pyrogazéification. Voilà une belle piste de progression pour 2018.

Abonnés-Utilisateurs

65 utilisateurs dont :

  • 4 utilisateurs avec statut administrateurs
  • 8 utilisateurs avec statut Auteur
  • 32 utilisateurs avec statut contributeurs

19 abonnés supplémentaires pour la newsletter.

Fin du coup d’oeil dans le rétroviseur : la suite

C’est pas si mal, c’est même plutôt bien. Nous étions loin d’imaginer un outil aussi structurant à l’origine. Ca pourrait être mieux aussi, plus actif. Les auteurs effectifs se comptent sur les doigts d’une main… et encore, main dont on aurait coupé quelques doigts.

Les projets ? les ambitions ? Plus de contenu dans le site et surtout dans l’état de l’art, des informations pertinentes pour mieux faire connaître ces technologies, être capable de s’adresser à monsieur-tout-le-monde qui tape « pyrogazéification » et qui clique sur le premier résultat donné par les moteurs de recherche (c’est à dire notre site !!!!) afin d’en savoir plus, mais également fournir des informations plus fouillées pour le cercle de ceux qui s’intéressent au quotidien à ces technologies afin que ce site deviennent une véritable référence dans ce domaine en regroupant acteurs « impliqués » et contenus « fiables ».
Ceci dans un contexte où on peut entendre en l’occurence un peu tout et n’importe quoi.
Les chiffres ne feront qu’accompagner l’atteinte de ces objectifs, plus de contenu, plus de vues, plus de relais, etc… pas besoin d’être grand spécialiste du web pour dessiner les perspectives et les écueils de la vie et de la mort des sites internet.
Les moyens ? Vous ! Personne d’autres.

J’ai changé de file, et appuyé sur l’accélérateur, direction : 2018.

Sébastien Franck